Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le président cap-verdien veut aider la Guinée-Bissau à surmonter sa crise politique
Jorge Carlos Fonseca Cap Vert Guinée-Bissau

Le président du Cap Vert, Jorge Carlos Fonseca, membre actif du dialogue et du maintien de la force de la CEDEAO en Guinée Bissau, a annoncé qu’il souhaitait aider le pays lusophone à surmonter la grave crise politique qui anime son quotidien. 

Dans un communiqué publié vendredi 25 août par le ministère bissau-guinéen des Affaires étrangères, l’intéressé s’est porté candidat pour apporter médiation et conseil au gouvernement local. Et cela, afin d’assainir la situation :

« Nous voulons aider à trouver une solution de tranquillité aux Bissau-Guinéens à travers les voies de la démocratie (…) pour que nous puissions aider au respect des Accords de Conakry qui permettent de débloquer la situation, avec le concours de la CEDEAO et la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP). »

L’intéressé a également soutenu « qu’il est essentiel de maintenir les forces de la CEDEAO en Guinée-Bissau pour aider à maintenir le climat de tranquillité. » Tout en promettant « de s’investir auprès de ses pairs ouest africains pour que la force sous régionale reste dans le pays. »

La CEDEAO s’impatiente

Le média rappelle dans la foulée que plusieurs dirigeants bissau-guinéens se sont rendus récemment au Cap-Vert en vue d’une issue diplomatique positive.

En l’occurrence, il s’agit du président du Parlement, Cipriano Cassama, et celui du parti de l’Union pour le changement, Agnelo Regala. Quant au très décrié chef d’Etat de la Guinée-Bissau, José Mario Vaz, il a choisi de ne pas faire le déplacement.

Source : Africa Time 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter