Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Festival du Film francophone d’Angoulême 2017 fait la part belle au cinéma ivoirien
Dominique Nouvian Dominique Ouattara

A l’occasion de son dixième anniversaire, le Festival du Film francophone d’Angoulême (22-27 août) rend hommage à la Côte d’Ivoire. L’occasion également de relancer un cinéma africain un peu chancelant actuellement. 

Jeune Afrique décrit l’événement comme « une sorte de Cannes décontracté où se côtoient sans façon stars d’ici (Albert Dupontel, Laura Smet, Stefi Celma, Claire Chazal…). Et surtout d’ailleurs (dont l’illustre acteur et réalisateur John Malkovich, président du jury, venu en tongs à la cérémonie d’ouverture).

Le tout dans un bouillon régional mêlant jeunes filles en fleur plus ou moins vêtues, vieux requins du grand et du petit écran, notables endimanchés en semaine et d’authentiques amoureux du cinéma. » 

La Côte d’Ivoire, tête de proue du cinéma africain

Concrètement, poursuit le média, « dix films réalisés ou produits par des Ivoiriens » seront diffusés durant la semaine, à l’image du court-métrage Concerto pour un exil (1967) de Désiré Écaré ou du drame L’interprète réalisé en 2016 par Olivier Koné.

Pour la petite histoire, c’est la Première dame ivoirienne, Dominique Ouattara, qui a fait le déplacement pour représenter son pays. Celle-ci n’a d’ailleurs pas manqué de saluer une manifestation culturelle reflétant la grandeur de la Côte d’Ivoire :

« Le festival est une belle opportunité pour que le pays soit mis en lumière devant un parterre si prestigieux », s’est-elle enchantée.

Source : Jeune Afrique 

 

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afin de faire face aux nombreux défauts de paiement des exportateurs locaux, Abidjan a décidé de revoir drastiquement les conditions d’attribution des droits d’exportation de cacao pour la nouvelle campagne de commercialisation. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les heureux élus "devront désormais obtenir de solides engagements financiers de la part...
Le 6 juin le gouvernement sénégalais a entériné le projet de réforme du statut des écoles coraniques (daaras) en adoptant un nouveau projet de loi. L’objectif du nouveau projet de loi est très précis et ne cache pas ses ambitions. Il s’agit de donner accès aux enseignements élémentaires et créer...
Avec plus de 11 milliards de francs CFA issus de la campagne 2017-2018, la filière coton s’annonce comme un fort contributeur au budget de l’Etat. La dernière campagne de la filière cotonnière a été fructueuse. La production présentant un record de 597.986 tonnes de coton-graine. Ainsi le coton est une...
TRIBUNES LIBRES
Ancien Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du...

S’inscrire à la Newsletter