Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : investissements massifs dans le secteur ferroviaire

L’État prévoit d’investir 40 milliards de dollars dans la modernisation du réseau ferroviaire au Nigeria. Il s’agit d’améliorer la logistique pour une meilleure diversification économique.

 Le développement économique via la diversification est l’axe privilégié par le gouvernement. Les conséquences de la baisse du coût du pétrole ont mobilisé les pouvoirs publics sur le sujet. Il est urgent selon Abuja de sortir de la dépendance du pétrole.

Le choix d’améliorer les réseaux de transport est l’une des stratégies d’émancipation. Cela permettra de fluidifier la circulation des marchandises entre les ports et l’intérieur des terres. Le gouvernement a annoncé la construction d’une seconde ligne de chemin de fer reliant les deux plus importantes villes du pays, Lagos à Kano au Nord. La ligne qui s’étendra sur 1.100 km et sera destinée autant au fret qu’au transport de passagers. Un autre projet est à l’étude : un chemin de fer côtier reliant Lagos à la ville orientale de Calabar. Ces deux projets sont budgétés à hauteur de 20 milliards de dollars. Et c’est la Chine qui apparaît comme partenaire du Nigeria sur ces deux projets. Les fonds proviennent de la Banque d’exportation et d’importation de Chine, qui a déjà versé 5,9 milliards de dollars. De même que le financement, les travaux des 2 lignes sont pris en charge par un opérateur chinois. La fin des travaux est prévue pour la fin 2019.

Les Chinois ne sont pas les seuls intéressés par les grands travaux au Nigéria. L’américain General Electric réhabilite actuellement 3.505 km de chemins de fer reliant Lagos à Port Harcourt. Et General Electric envisage d’investir 2,2 milliards de dollars. La modernisation du réseau devrait résoudre les problèmes d’infrastructures obsolètes qui handicapent l’économie nigériane. L’absence de maintenance du réseau routier et ferroviaire avaient engendré un vieillissement prématuré des infrastructures.

Le gouvernement doit également investir 16 milliards de dollars pour assurer la liaison ferroviaire entre toutes les capitales des Etats fédéraux du Nigeria. Le réseau doit s’étendre jusqu’à Maradi au Niger.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dépourvu de compagnie aérienne nationale depuis le dépôt de bilan de Ghana Airways et de Ghana International Airlines, le Ghana étudie actuellement les offres d'Air Mauritius, d'Ethiopian Airlines et de Africa World Air afin d'y remédier.  Selon la ministre de l’aviation, Cecilia Dapaah, les tractations seraient déjà bien avancées avec ces structures. Il est important de noter...
Le Liberia est en passe de régler un imbroglio électoral dont il se serait bien passé. La présidentielle devrait finalement trouver son épilogue le 26 décembre prochain, confirme la commission électorale national (NEC). Les citoyens trancheront entre l'ex-icone du ballon rond, George Weah (CDC), et le vice-président sortant, Joseph Boakai (UP). Pour...
Professionnaliser, rajeunir et réduire les effectifs de l'armée. Tel est l'objectif mené par le gouvernement Ouattara dont le plan de dégraissage a déjà abouti au départ de près de 1000 militaires ivoiriens. Et cela, plus de sept mois après les mutineries qui ont animé le pays.  Concrètement, Abidjan escompte 4000...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter