Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : lancement de l’activité de la première turbine du barrage de Soubré

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a inauguré la première des quatre turbines du barrage hydroélectrique de Soubré.

La cérémonie d’inauguration vient marquer les quatre années de travaux depuis que ceux-ci ont été lancés en 2013. Le barrage de Soubré va « mettre à la disposition de nos ménages et de nos industries une énergie fiable, de bonne qualité, abondante, équitablement répartie sur l’ensemble du territoire national », a annoncé M. Gon Coulibaly,

Les premiers kilowatts de cet ouvrage d’une capacité totale, finale de 275 mégawatts et construit par la Chine sont d’ores et déjà utilisés dans le système de distribution et ce afin de réduire le déficit énergétique du pays. On sait que la centrale promet une capacité de production annuelle de 1170 gigawatts/heure. A plein régime les tours d’hélices des quatre turbines porteront donc la puissance totale du barrage à 275 MW.

Près des chutes de la Nawa dans le sud-ouest du pays, les 4,5 km de travaux ont nécessité 331 milliards de Fcfa de financement, dont 85% consentis par la Chine. Sinohydro, le constructeur chinois doit délivrer l’ouvrage fini dans son ensemble en septembre prochain. L’énergie électrique produite à partir de Soubré sera transportée grâce à une ligne haute tension longue de 365 km. L’ouvrage hydroélectrique a pour mission d’augmenter de 45% la part d’énergies renouvelables dans le mix énergétique de la Côte d’Ivoire pour résorber le déficit en énergie.

La demande en énergie augmente à un rythme de plus de 10% par an. La fourniture d’électricité, est assurée à 75% par l’énergie d’origine thermique. La Côte d’Ivoire a besoin de diversifier ses sources d’approvisionnement.

Dans un très large plan de recours à des sources d’énergie vertes, l’Etat envisage d’investir 18 milliards de Fcfa d’ici 2030. Cela permettrait de répondre à la forte demande en électricité et diversifier les sources de production. A l’instar de la centrale de Soubré, une série d’autres barrages hydroélectriques et de projets solaires et éoliens sont envisagés ; les études étant en cours.

Source : La Tribune Afrique

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dépourvu de compagnie aérienne nationale depuis le dépôt de bilan de Ghana Airways et de Ghana International Airlines, le Ghana étudie actuellement les offres d'Air Mauritius, d'Ethiopian Airlines et de Africa World Air afin d'y remédier.  Selon la ministre de l’aviation, Cecilia Dapaah, les tractations seraient déjà bien avancées avec ces structures. Il est important de noter...
Le Liberia est en passe de régler un imbroglio électoral dont il se serait bien passé. La présidentielle devrait finalement trouver son épilogue le 26 décembre prochain, confirme la commission électorale national (NEC). Les citoyens trancheront entre l'ex-icone du ballon rond, George Weah (CDC), et le vice-président sortant, Joseph Boakai (UP). Pour...
Professionnaliser, rajeunir et réduire les effectifs de l'armée. Tel est l'objectif mené par le gouvernement Ouattara dont le plan de dégraissage a déjà abouti au départ de près de 1000 militaires ivoiriens. Et cela, plus de sept mois après les mutineries qui ont animé le pays.  Concrètement, Abidjan escompte 4000...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter