Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso : des mutins de la police demande leur réintégration
Burkina Police Mutins Réintégration

136 policiers burkinabè ayant participé à des actes de mutineries en 2011 furent sanctionnés et radiés par le gouvernement en 2012. Aujourd’hui, ces derniers se sentent lésés et demandent à être réintégrés au sein des forces de sécurité locales

Ces derniers avaient été révoqués par les autorités en raison « de faits d’insubordination, de comportement attentatoire à l’honneur et à l’éthique du corps (policier). »

Le porte-parole des policiers radiés, Mahamadi Tidiga, martèle en effet qu’ils ont faits office « de bouc-émissaires ». L’intéressé met avant « un rapport d’enquête publié en mai 2017 sur la gestion des ressources au sein de la police nationale dont les conclusions accablent certains des supérieurs hiérarchiques des policiers révoqués. »

La corruption comme moyen de pression

La porte-parole des familles des policiers révoqués, Danwéré Sou Kam, persiste et signe dans la foulée en prenant à partie le gouvernement : « S’ils ont été révoqués pour des actes d’indiscipline, quelles sanctions seront réservées à ceux qui ont détourné des milliards de francs CFA ? », s’exclame-t-elle.

Le directeur générale de la police,  Jean Bosco Kienou, s’est quant à lui contenté de botter en touche : « Le message va être transmis à qui de droit. Votre mot parviendra là où il doit être transmis. »

Source : Jeune Afrique 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si le Maroc demeure l'interlocuteur principal du gouvernement ivoirien sur le dossier de la réhabilitation de la célèbre baie d’Abidjan, le Koweit a néanmoins trouvé un accord avec le président Ouattara pour réaliser plusieurs prestations sur le chantier.  Un partenariat a en effet signé entre les deux parties hier à...
Afin de soutenir la stratégie énergétique du gouvernement de Guinée Conakry, la Banque européenne d'investissement (BEI) apportera 100 millions d'euros sous forme de fonds mobilisés, soit un total de 160 millions de dollars de financements.  La Guinée est dotée d’immenses ressources hydroélectriques, au point qu’on la surnomme «le château d'eau...
La scène politique béninoise a vu ce week-end à Cotonou, la naissance d’un front qui s’est nommé «Coalition pour la défense de la démocratie au Bénin» et qui réunit les opposants au président Talon.  L’ancien allié du président Talon et désormais son principal opposant, Sébastien Ajavon est parvenu ce week-end à...
TRIBUNES LIBRES
Ancien Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du...

S’inscrire à la Newsletter