Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bénin : Patrice Talon est de retour à Cotonou depuis le 18 juin

Après trois semaines d’absence qui ont suscité l’interrogation, le président Patrice Talon est de retour au Palais du bord de la Marina.

 Le chef d’Etat béninois a expliqué dés aujourd’hui lors d’un conseil des ministres, les raisons médicales qui justifient une absence longue. L’absence de Patrice Talon n’avait fait jusqu’à ce jour l’objet d’aucune communication officielle. « Au cours de la séance, le chef de l’Etat a indiqué aux membres du conseil qu’il est en bonne santé » a indiqué un communiqué. Le communiqué de la présidence indique également « combien il importe au président d’informer ses compatriotes des détails de son état de santé, tout en respectant une certaine pudeur propre à notre culture et à nos usages ». L’absence est donc due au fait que le président ait subi des opérations chirurgicales afin de traiter une lésion à la prostate découverte à la suite de son dernier bilan de santé.

Le dernier bilan de santé établi par le président faisait état d’ « une lésion découverte à un stade précoce à l’intérieur de la prostate, ne franchissant pas la capsule prostatique ». Toujours selon le même bilan de santé, « c’est cette lésion qui a nécessité une chirurgie mini-invasive le vendredi 26 mai 2017 permettant, à ce stade, une guérison sans recours ni à la chimiothérapie, ni à la radiothérapie ». L’état de santé du président a cependant montré « une complication digestive est apparue et a requis une deuxième intervention chirurgicale le jeudi 1er juin 2017 qui s’est également bien déroulée ».

Le président Patrice Talon a tenu lui-même « à rassurer le peuple béninois qu’il est totalement rétabli, qu’il exerce pleinement ses prérogatives constitutionnelles et qu’il poursuit inlassablement la noble mission qui lui a été confiée ». Les communications rares jusqu’à maintenant se font plus nombreuses et précises ces jours derniers afin de calmer la polémique qui gronde, les rumeurs qui courent sur les raisons de l’absence inexpliquée de Patrice Talon. Le président a reprise ses fonctions dès le lendemain de son retour à Cotonou avec un agenda assez chargé. En plus de la session extraordinaire de ce lundi, un autre conseil des ministres est prévu le mercredi prochain.

En Afrique, la santé des chefs d’Etat est un sujet qui relève du secret voire du tabou, alors que nombre de chefs d’Etat africains se font soigner en Europe très régulièrement sans pour autant informer les citoyens. Fait rare, Patrice Talon décide dés son retour à Cotonou d’adopter un discours de transparence.

Le chef de l’État a d’ores et déjà repris ses activités et son agenda est dorénavant chargé. Suite à ce conseil des ministres exceptionnel, un nouveau conseil des ministres est prévu dés mercredi 21 juin.

Source : La tribune Afrique

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les pluies torrentielles qui s’abattent sur le Niger depuis juin sans discontinuer, ont fait 54 morts selon le dernier bilan.  Les violentes pluies que ce pays désertique connait depuis 3 mois ont provoqué des inondations sans précédent. Selon le Bureau des affaires humanitaires de l’Organisation des Nations Unis (ONU) les intempéries...
Les parlementaires togolais sont convoqués une nouvelle fois vendredi 15 septembre pour une session extraordinaire afin d'étudier les projets de loi portant modification de la Constitution.  Alors que l’opposition menace de boycotter la séance ; le gouvernement dénonce le comportement irresponsable des leaders de l’opposition, accusé de maintenir une ambiance délétère. Les...
La troisième réunion d'actionnaires d’Africa50, la plateforme panafricaine d'investissement dans les infrastructures, s’est tenue le 12 septembre à Dakar.  Le président du Sénégal, Macky Sall a présidé la réunion, en plaidant pour renforcement de ce type de démarche. Ainsi Macky Sall s'est fait l'avocat de la plateforme d'investissement initiée par...
TRIBUNES LIBRES
Dans une tribune publiée le 1er septembre sur le site...

S’inscrire à la Newsletter