Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Côte d’Ivoire décroche le programme « Investir pour un avenir commun » au mini-sommet du G20
Alassane Ouattara régulation prix alimentaires

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a fait fructifier sa présence à la conférence de haut niveau du G20 sur l’Afrique (Berlin 12 et 13 juin), initiée par la Chancelière allemande, Angela Merkel. Cette dernière, qui préside actuellement le Groupe, entend honorer ses engagements en donnant la priorité au développement du continent africain.

Trois Etats ont été sélectionnées pour participer au programme « Investir pour un avenir commun » dont le but est de faciliter les investissements en Afrique tout en luttant contre l’immigration clandestine en direction de l’Europe.

La Côte d’Ivoire en fait bien sûr partie, en compagnie du Ghana et de la Tunisie.  Selon Afrik sur 7, ces pays « bénéficieront d’une aide des institutions financières internationales qui leur servira d’assurance quant aux risques redoutés par les investisseurs privés. »

Une aide internationale soumise à réformes

Les bailleurs de fonds (FMI, BM, BAD) attendent toutefois des gouvernements concernés qu’une vaste politique réformatrice soit mise en place afin qu’Abidjan, Accra, et Tunis développent un climat d’affaires tout à fait viable et efficient afin de séduire les opérateurs économiques internationaux.

Source : Afrik sur 7

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Côte d'Ivoire, premier producteur africain de noix de cajou et premier exportateur mondial, rencontre actuellement des difficultés avec son cru 2018 qui ne donne pas entière satisfaction sur le marché international. Et cela, pour des raisons d'ordre structurel. Selon RFI, "c'est la qualité médiocre de la noix brute qui...
Dans un mois le sommet de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest aura lieu en juin à Lomé. Entre temps, il est espéré un retour des démarches pour la résolution de la crise. Alors que cette semaine était...
Afin d’appuyer la transition démocratique du pays et soutenir Adama Barrow dans sa relance de la Gambie, les bailleurs de fonds internationaux ont fait la promesse de verser 1,45 milliard d'euro au pays en pleine transition démocratique. A Bruxelles le 22 mai, s'est tenue la conférence internationale sur la Gambie...
TRIBUNES LIBRES
Ancien Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du...

S’inscrire à la Newsletter