Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Ghana/Armée : un capitaine lynché par erreur par la foule
Capitaine Maxwell Mahama Ghana

Le Capitaine Maxwell Mahama, qui officie dans l’armée ghanéenne, a été pris à partie par erreur lundi 29 mai à Diaso dans le district de Upper Denkyira. Ce dernier a été confondu avec un voleur et n’a pas survécu.

Selon le site Koaci, « le défunt était un sous-officier du 5ème bataillon d’infanterie du camp Burma situé à Accra. Dans le cadre de ses fonctions, il était détaché à Denkyira Boase. »

Le communiqué des Forces Armées (GAF) indique par ailleurs que le malheureux faisait du sport lorsque l’incident s’est produit. Des femmes présentes sur les lieux ont alors cru reconnaître un pistolet sous ses habits et ont alerté plusieurs personnes venues immédiatement en renfort :

« Le Capitaine n’était pas uniforme et a demandé à la foule de ne pas le lyncher car il était soldat et non un criminel. Cependant, il n’a pas été écouté et a été lynché jusqu’à que mort (s’en suive). »

Les criminels en fuite

Toujours selon la même source, la foule aurait agi de la sorte en raison de l’insécurité prégnante qui règne localement via des attaques à mains armées. Constatant leur erreur, certains individus ont même fui la localité dans la foulée. Une enquête a été ouverte par le GAF, alors que le ministère de la Défense a déjà dépêché sur place 35 militaires et deux officiers.

Source : Koaci

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter