Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : une manifestation d’ex-rebelles démobilisés ébranle Bouaké
Côte d'Ivoire, Armée, Dégraissage, Plan

Mardi 23 mai, Bouaké a été le théâtre de violents affrontements entre forces de l’ordre et ex-rebelles démobilisés. Ces derniers occupaient depuis la veille le corridor sud de la ville dans le but d’obtenir des primes similaires à celles des mutins.

Selon le dernier communiqué fourni par Abidjan, les événements ont pris une tournure dramatique lorsque « certains des manifestants armés ont dégoupillé une grenade offensive qui a explosé en leur sein. »

Le bilan provisoire des heurts est « de trois personnes décédées suite à l’éclat de fragments de grenade, ainsi que quatorze blessés dont quatre cas graves » du côté des démobilisés. Au niveau des forces de l’ordre, « trois éléments de la Gendarmerie et deux membres de la Police ont été blessés par des projectiles. »

Le gouvernement a également indiqué que « de longues files de camions de transport de marchandises et des cars sont restés bloqués à l’entrée de la ville. » Par ailleurs, « plusieurs tentatives de négociations ont été rejetées par les manifestants qui ont bloqué le corridor jusqu’au mardi matin. »

Les autorités appellent au calme

Les forces de sécurité ont donc dû « déployer les moyens conventionnels nécessaires afin de permettre la reprise normale du trafic et de la circulation des biens et des personnes. »

Abidjan a présenté dans la foulée ses condoléances aux familles meurtries par le décès de leurs proches, tout en confirmant que tout était mis en œuvre pour que les blessés soient pris en charge le plus efficacement possible.

Sources : Le Monde et communiqué gouvernemental

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter