Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : la 10ème édition du Femua remporte un franc succès
Femua Côte d'Ivoire Musique

La 10 ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (Femua 25-30 avril 2017), créé par A’Salfo, le leader de Magic System, n’a pas manqué de faire lever les foules ivoiriennes venues acclamer dans tout le pays des stars de la chanson telles que Salif Keita, Black M ou encore Singuila. 

Selon Jeune Afrique, qui couvrait l’ensemble de l’évènement, les organisateurs du Femua ont rendu une copie propre en « relevant parfaitement le défi » d’ambiancer le cœur des fans :

« Gros moyens scéniques pour le son et la lumière, écrans géants retransmettant en direct le show à des points stratégiques du quartier, c’est tout Anoumabo qui vibrait, dansait, chantait, durant le festival, dans la tiédeur de la nuit et le parfum entêtant du poulet grillé. »

Pour autant, il fallait une 10e édition mémorable pour faire oublier la mort brutale de Papa Wemba sur scène l’année dernière, souligne le média qui revient sur la performance des différentes idoles durant la semaine :

« Salif Keïta s’est montré beaucoup plus convaincant que lors de ses dernières dates en Europe. Quant aux artistes ivoiriens Nash, Revolution, DJ Leo, Kiff No Beat, Tiken Jah Fakoly, ils ont réalisé des prestations parfaitement calibrées. Au prix d’un travail acharné. Nash nous révélait par exemple qu’elle avait fait 17 répétitions avec ses danseurs pour ses seules dates du Femua ! »

Quant à Black M ou encore Singuila, ces derniers ont néanmoins quelque peu déçu :

« Singuila, justement, semblait peu investi dans son concert, échangeant parfois des blagues avec son comparse de show et manager pendant que son DJ faisait le service minimum en fond de scène… ce qui n’a pas empêché une bonne partie du public de chanter ses titres à pleins poumons (…) Black M, seul en scène alors qu’il est généralement accompagné d’une cohorte de danseurs et de musiciens, a également réalisé une prestation un peu fade. Mais qui a enflammé les spectateurs. À tel point que de dangereux mouvements de foule ont fait craindre le pire. Une dizaine de jeunes femmes, évanouies, ont été prises en charge par le Samu. »

Pour rappel, le leader de Magic System a annoncé que le cru 2018 pourrait être encore plus impressionnant. Alpha Blondy, Zaho et La Fouine seraient déjà pressentis pour y participer.

Source : Jeune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afin de faire face aux nombreux défauts de paiement des exportateurs locaux, Abidjan a décidé de revoir drastiquement les conditions d’attribution des droits d’exportation de cacao pour la nouvelle campagne de commercialisation. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les heureux élus "devront désormais obtenir de solides engagements financiers de la part...
Le 6 juin le gouvernement sénégalais a entériné le projet de réforme du statut des écoles coraniques (daaras) en adoptant un nouveau projet de loi. L’objectif du nouveau projet de loi est très précis et ne cache pas ses ambitions. Il s’agit de donner accès aux enseignements élémentaires et créer...
Avec plus de 11 milliards de francs CFA issus de la campagne 2017-2018, la filière coton s’annonce comme un fort contributeur au budget de l’Etat. La dernière campagne de la filière cotonnière a été fructueuse. La production présentant un record de 597.986 tonnes de coton-graine. Ainsi le coton est une...
TRIBUNES LIBRES
Ancien Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du...

S’inscrire à la Newsletter