Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : une femme accède à la présidence du Parlement

Mariam Jack Denton, juriste gambienne a été élue mardi présidente de l’Assemblée nationale.

Mme Denton et le vice-président du Parlement, Momodo Sanneh, tous deux membres du Parti démocratique unifié (UDP), principale formation d’opposition sous Yahya Jammeh et vainqueur des élections législatives du 6 avril font partie du groupe des cinq députés nommés par le chef de l’Etat, Adama Barrow. Ils ne font pas partie des 53 députés élus. Sur les cinq députés nommés, M. Barrow a désigné trois femmes, doublant la représentation féminine au Parlement, alors que seules trois candidates ont été élues. Les deux autres femmes nommées sont Ndey Yassin Secka, employée de la radiotélévision d’Etat GRTS, et Kumba Jaiteh, une responsable de la commission de la concurrence et de la protection des consommateurs.

Les 58 députés du Parlement monocaméral ont prêté serment devant le président de la Cour suprême, le juge Hassan Abubacarr Jallow. Mme Denton, juriste gambienne s’est engagée à exercer ses fonctions « avec l’impartialité attendue du poste de président du Parlement et à en préserver  la dignité ». La nouvelle présidente de l’Assemblée souhaite jouer un vrai rôle dans la vie politique gambienne et le fait savoir. « C’est un nouveau jour, c’est une nouvelle ère. L’Assemblée nationale est maintenant l’un des trois différents pouvoirs du pays, sans que l’exécutif ne puisse la contrôler » a ainsi déclaré Mariam Jack Denton.

La composition du nouveau Parlement se découpe comme suit : le Parti démocratique unifié (UDP) de Adama Barrow, détient une majorité absolue au parlement, ayant obtenu 31 des 53 sièges à pourvoir, hors députés nommés. Le parti de M. Jammeh, l’Alliance patriotique pour la réorientation et la construction (APRC), a conservé cinq sièges. Le Congrès démocratique de Gambie  (GDC), de Mama Kandeh, arrivé en troisième position à l’élection présidentielle a obtenu cinq sièges. D’autres partis de la coalition se partagent 11 des 12 sièges restants, le dernier revenant à un candidat indépendant.

Source : Le Monde Afrique

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter