Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bénin : le gouvernement resserre la bride sur la vérification des importations
Port de Cotonou Patrice Talon Bénin

Le gouvernement béninois a décidé lundi 3 avril de relancer le programme de vérification des importations (PVI) sur le port de Cotonou alors que la révision de la Constitution est au centre de toutes les attentions.

La décision, entérinée lors du Conseil des ministres du 15 mars dernier, a pour but de resserrer la bride douanière au niveau de la collecte des taxes liées aux produits étrangers. Et pour cause, ce flottement découlait à la base d’un méli-mélo judiciaire qui congestionnait tout le site de la capitale.

Selon RFI, le PVI avait été attribué en 2011 à la société Benin Control par le gouvernement de Boni Yayi. Patrice Talon (l’actuel président du Bénin), dirigeait alors le conseil d’administration de la structure. Cependant, une dispute entre les deux hommes avait conduit à la résiliation du contrat 17 mois plus tard, avant que l’entreprise ne soit rétablie dans ses droits par la Cour commune de justice et d’arbitrage (basée à Abidjan).

Patrice Talon se défend de tout conflit d’intérêt

Pour autant, la presse locale compare cette réhabilitation étatique à un véritable conflit d’intérêt au sommet de la pyramide. En effet, comme le souligne Jeune Afrique, « si Patrice Talon n’a officiellement plus aucune participation dans la myriade de sociétés qu’il contrôlait, il les a tout de même léguées à sa femme, à ses enfants et à des collaborateurs qui forment son cercle rapproché. » C’est également le cas pour Benin Control et Olivier Bako, son nouvel actionnaire majoritaire.

Du côté étatique, l’argumentaire demeure bien plus pragmatique, puisque le but de la manœuvre vise simplement « à améliorer les recettes publiques en faisant rentrer toutes les taxes dues dans les caisses nationales. »

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dépourvu de compagnie aérienne nationale depuis le dépôt de bilan de Ghana Airways et de Ghana International Airlines, le Ghana étudie actuellement les offres d'Air Mauritius, d'Ethiopian Airlines et de Africa World Air afin d'y remédier.  Selon la ministre de l’aviation, Cecilia Dapaah, les tractations seraient déjà bien avancées avec ces structures. Il est important de noter...
Le Liberia est en passe de régler un imbroglio électoral dont il se serait bien passé. La présidentielle devrait finalement trouver son épilogue le 26 décembre prochain, confirme la commission électorale national (NEC). Les citoyens trancheront entre l'ex-icone du ballon rond, George Weah (CDC), et le vice-président sortant, Joseph Boakai (UP). Pour...
Professionnaliser, rajeunir et réduire les effectifs de l'armée. Tel est l'objectif mené par le gouvernement Ouattara dont le plan de dégraissage a déjà abouti au départ de près de 1000 militaires ivoiriens. Et cela, plus de sept mois après les mutineries qui ont animé le pays.  Concrètement, Abidjan escompte 4000...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter