Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
« Famine par appétit de pouvoir »

Dans une tribune publiée par Jeune Afrique, le dessinateur-éditorialiste franco-burkinabè, Damien Glez, est monté au créneau pour dénoncer le fléau de la famine dont une dizaine de pays africains sont encore confrontés en 2017 : « Djibouti, Éthiopie, Kenya, Ouganda, Somalie, Soudan du Sud, Nigeria et même Tanzanie. »

L’auteur s’engage ainsi sans concession contre les conflits armés qui semblent se complaire dans cette sinistre constante, nullement mis à mal par les pressions internationales.

La famine 2.0 n’est pas seulement tueuse. Elle est assassine au sens d’un homicide quasiment volontaire, au sens de la culpabilité criminelle de politiciens généralement armés qui déstabilisent des contrées traditionnellement fragiles (…)  Au Soudan du Sud ou dans la province nigériane du Borno, par exemple, on meurt d’une faim négligée, admise ou instrumentalisée par des belligérants qui empêchent un bon usage des fonds humanitaires mobilisés, ne serait-ce qu’en coupant les routes d’approvisionnement. »

Les décideurs internationaux doivent-ils porter le fardeau de cette lente agonie ? A vous d’en juger.

Retrouvez Damien Glez sur Jeune Afrique

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Côte d’Ivoire et le Ghana sont les deux plus grands producteurs de cacao au monde et entendent unir leurs forces sur le marché mondial.  La Côte d’Ivoire et le Ghana entendent désormais, non seulement produire, mais également transformer la matière première cacao et pour ce faire sollicitent le financement...
Le gouvernement annonce la création d’un fonds de 200 milliards de Fcfa afin de favoriser l’accès à l’eau potable.  Le projet « Eau pour Tous » est l’une des priorités déclinées par le président Alassane Ouattara pour son second mandat. Le premier mandat de cinq ans a porté une dynamique soutenue accompagnée...
Les pluies torrentielles qui s’abattent sur le Niger depuis juin sans discontinuer, ont fait 54 morts selon le dernier bilan.  Les violentes pluies que ce pays désertique connait depuis 3 mois ont provoqué des inondations sans précédent. Selon le Bureau des affaires humanitaires de l’Organisation des Nations Unis (ONU) les intempéries...
TRIBUNES LIBRES
Dans une tribune publiée le 1er septembre sur le site...

S’inscrire à la Newsletter