Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : le gouvernement demande aux pêcheurs de ne plus pêcher en Mauritanie sans autorisation
Pêche Sénégal Mauritanie Litige

La nouvelle réglementation mauritanienne, votée au début du mois, est devenue plus contraignante pour les pêcheurs sénégalais. En effet, ces derniers sont désormais obligés d’abandonner leurs prises récupérées dans les eaux territoriales du pays voisin. Une source de conflit que Dakar veut tuer dans l’oeuf. 

Et pour cause, selon RFI, « de nombreuses pirogues ont été immobilisées ou ne sortent plus en mer. A cela s’ajoutent les incidents fréquents depuis plusieurs années. Dernièrement, des garde-côtes mauritaniens ont même ouvert le feu sur des pêcheurs sénégalais. »

Cette problématique instable pourrait donc dégénérer dans d’autres proportions plus « préoccupantes ». Les autorités sénégalaises ont en conséquence demandé aux pêcheurs locaux de ne plus exercer en Mauritanie s’ils ne sont pas en règle.

Pour autant, Samba Gueye, président de l’interprofession de la pêche artisanale sénégalaise, espère qu’une médiation portera ses fruits entres les deux Etats :

« Vous voyez que c’est la même population, donc on est habitués à travailler ensemble et à cultiver la paix, la solidarité et l’entraide au niveau de nos pays. Des fois il se peut qu’il y ait des difficultés, alors quand il y a des difficultés quelque part, on cherche à apaiser cette situation. »

Pour rappel, le protocole de pêche entre Dakar et Nouakchott n’a pas été renouvelé depuis plus d’une année.

Source : RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter