Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Togo : retard et budget en hausse pour la reconstruction du marché de Lomé

Les marchés de Lomé et Kara ont pris feu en janvier 2013 et furent entièrement détruits ; mettant en difficultés les populations qui depuis, attendent la réouverture des marchés.

Le gouvernement togolais avait estimé initialement la reconstruction du marché de Lomé à 7 milliards de FCFA. Le budget et le dossier de reconstruction avaient eu en son temps l’aval de la direction nationale du contrôle des marchés publics. L’avis de non-objection avait été donné afin d’accélérer la mise en œuvre des travaux.

Cependant les travaux de reconstruction du grand marché de Lomé devront finalement coûter 22 milliards, selon le rapport de l’étude du budget 2017. Le budget est donc multiplié par trois. « Le problème de financement a bloqué le lancement de l’avis d’appel d’offres. Initialement évalué à environ 7 milliards de francs Cfa, le coût de la reconstruction du marché de Lomé s’est chiffré à environ 22 milliards de francs Cfa suite aux études architecturales et de maîtrise d’œuvre qui ont pris aussi en compte les observations de tous les acteurs », précise le document. L’étude qui vient d’être publiée et qui a été plus approfondie que la première prend des mesures sécuritaires, sanitaires et environnementales qui avaient échappé aux premières analyses et estimations. D’un point de vue technique, les nouveaux bâtiments devront être améliorés par rapport aux anciens, en répondant à des normes dorénavant plus drastiques. D’où l’augmentation des coûts. Il manque à ce jour 15 milliards afin que le projet soit bouclé … et lancé.

Le nouveau projet prévoit une bâtisse à 5 niveaux, érigée sur les décombres de l’ancien marché. Il sera aussi équipé, d’un sous-sol qui servira de parking et locaux techniques, d’un rez-de-chaussée de distribution populaire, des locaux de sécurité, etc. En ce qui concerne les étages, le premier sera de grande distribution, le second servira de centre de négoce et le dernier pour les services et technologies.

Le gouvernement togolais devrait apporter le financement complémentaire, au projet qui fut initialement aidé par la Banque africaine de développement (BAD) pour plus de 10 milliards de Fcfa. Les fonds ont été accordés pour la reconstruction de deux marchés du Togo, (Lomé et Kara). Le Togo avait organisé une compétition d’idée ou de projets architecturaux, remportée par  le groupement Sara Consult pour un prix de cinq millions de francs Cfa pour le marché de Lomé. Le reste des fonds auraient pu suffire si cette nouvelle étude du budget 2017 n’était pas venue reconfigurer le projet.

Les habitants de Lomé devront ainsi s’armer de patience avant de voir le marché central de leur ville ouvrir à nouveau ses portes.

Source : La Tribune Afrique

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si le Maroc demeure l'interlocuteur principal du gouvernement ivoirien sur le dossier de la réhabilitation de la célèbre baie d’Abidjan, le Koweit a néanmoins trouvé un accord avec le président Ouattara pour réaliser plusieurs prestations sur le chantier.  Un partenariat a en effet signé entre les deux parties hier à...
Afin de soutenir la stratégie énergétique du gouvernement de Guinée Conakry, la Banque européenne d'investissement (BEI) apportera 100 millions d'euros sous forme de fonds mobilisés, soit un total de 160 millions de dollars de financements.  La Guinée est dotée d’immenses ressources hydroélectriques, au point qu’on la surnomme «le château d'eau...
La scène politique béninoise a vu ce week-end à Cotonou, la naissance d’un front qui s’est nommé «Coalition pour la défense de la démocratie au Bénin» et qui réunit les opposants au président Talon.  L’ancien allié du président Talon et désormais son principal opposant, Sébastien Ajavon est parvenu ce week-end à...
TRIBUNES LIBRES
Ancien Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du...

S’inscrire à la Newsletter