Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bénin : 14 prisonniers végètent toujours dans le couloir de la mort malgré l’abolition

Selon Amnesty International, les prisons béninoises entretiendraient une absurdité judiciaire grossière malgré l’abolition de la peine de mort dans le pays. En effet, quatorze personnes initialement condamnées à la sanction capitale, végètent toujours dans le couloir « final ». La logique aurait voulu que leur peine soit commuée…

Les prisonniers sont actuellement incarcérés dans un quartier spécial de la prison d’Akpro-Misséréké, non loin de Porto-Novo, indique l’ONG.

Leurs conditions de détention seraient par ailleurs jugées « mauvaises » et totalement en inéquation avec la jurisprudence locale, puisque le Bénin a adhéré au protocole facultatif du Pacte international relatif aux droits civils et politiques en 2012. L’État a par la suite exclu la peine de mort de sa législation (2016).

L’Etat « ne peut rien faire »

Pour autant, les personnes « en transit vers la mort » n’ont pas vu leur peine réaménagée comme les textes l’imposaient de facto. Amnesty International dénonce en conséquence « une incertitude horrible pesant sur ces quatorze hommes qui vivent dans la même cellule depuis 17 ans. »

Mais ce n’est pas tout, ces derniers subiraient de nombreuses sévices. En atteste la mort de trois autres détenus via la paludisme et la tuberculose dont la cause serait une absence de soin.

« Ces actes s’apparentent à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants » persiste l’Organisation dans la foulée.

Pour rappel, le ministère de la Justice a confirmé que ces individus ne seront pas exécutés tout en précisant qu’il n’avait pas le pouvoir de réétudier leur cas.

Source : Jeune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Côte d'Ivoire, premier producteur africain de noix de cajou et premier exportateur mondial, rencontre actuellement des difficultés avec son cru 2018 qui ne donne pas entière satisfaction sur le marché international. Et cela, pour des raisons d'ordre structurel. Selon RFI, "c'est la qualité médiocre de la noix brute qui...
Dans un mois le sommet de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest aura lieu en juin à Lomé. Entre temps, il est espéré un retour des démarches pour la résolution de la crise. Alors que cette semaine était...
Afin d’appuyer la transition démocratique du pays et soutenir Adama Barrow dans sa relance de la Gambie, les bailleurs de fonds internationaux ont fait la promesse de verser 1,45 milliard d'euro au pays en pleine transition démocratique. A Bruxelles le 22 mai, s'est tenue la conférence internationale sur la Gambie...
TRIBUNES LIBRES
Ancien Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du...

S’inscrire à la Newsletter