Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie/présidentielles : la Cour Suprême reporte sa décision à mai

Le nouveau président gambien, Adama Barrow, va être officiellement investi le 19 janvier prochain mais son prédécesseur, Yahya Jammeh, refuse toujours « d’abdiquer ». Si ce dernier avait contesté la légalité du scrutin devant la Cour Suprême, cette perspective a toutefois pris du plomb dans l’aile puisque l’organe n’a pas pu statuer mardi, faute de juge disponible.

Selon le site du Monde, « aucun des six juges qui devaient siéger (cinq Nigérians et un Sierra-Léonais) n’était présent à Banjul à l’ouverture de l’audience. »

Les magistrats ont tour à tour invoqué un problème de calendrier. La décision de l’organe a donc été reportée au mois de mai, indique James Gomez, l’ancien maire de Banjul responsable de l’organisation de la cérémonie de passation de pouvoir :

« Il n’y aura pas de verdict pour le moment pour la simple raison que Yahya Jammeh ne peut établir une cour sans juges, et la Cédéao n’a pas autorisé les juges sollicités à quitter leur pays respectif. »

Parallèlement, la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest continue de négocier avec le dérangeant frondeur par l’intermédiaire du chef d’Etat nigérian, Muhammadu Buhari, et de l’ancien président ghanéen, John Mahama; des médiations restées lettres mortes jusqu’à présent.

Pour rappel, la Cédéao pourrait rapidement annihiler la menace Jammeh, si le contrevenant persiste à ne pas reconnaître la légitimité d’Adama Barrow. A cette fin, le Sénégal prendrait les rênes de la force armée régionale.

Source : Le Monde

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter