Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Niger : les autorités proposent d’amnistier les déserteurs de Boko Haram
Boko Haram Nigeria

Le gouvernement nigérien a annoncé la mise en place d’un vaste plan de déradicalisation envers les rebelles de Boko Haram qui déposeraient les armes. Une telle décision entrainerait ainsi de nombreuses amnisties.

Cette proposition du ministre de l’Intérieur, Mohamed Bazoum, rappelle quelque peu la main tendue par le président colombien envers les combattants des Farc afin que l’Etat sud-américain retrouve une paix indispensable après plus de 50 ans de conflits incessants.

M.Bazoum a en effet indiqué via un communiqué que les autorités garantiront une porte de sortie « confortable » aux soldats déchus de BH : « Nous allons leur éviter la prison ainsi que toute poursuite judiciaire. Et nous allons nous acheminer vers une forme de prise en charge. »

Selon RFI, ces derniers seront cantonnés au sein d’un camp de transit où ils suivront un programme de déradicalisation afin « qu’ils puissent retrouver une vie sociale et abandonner leurs idées extrémistes. »

Pour le moment, la localisation du site n’a pas encore été actée, mais il s’agirait de celui de Diffa ou d’un autre en cours de construction, poursuit le média.

Pour rappel, si les arguments idéologiques ont permis à Boko Haram d’enrôler nombre d’éléments, l’argument pécuniaire a également fait la différence. Les autorités planchent donc sur le pari du plein emploi pour endiguer ce fléau.

Source : RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter