Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Au moins 30 morts dans un nouvel attentat-suicide au Nigeria

La fin de la saison des pluies voit revenir les exactions du groupe Boko Haram dans le nord du Nigeria.

Vendredi ce sont deux femmes kamikazes qui ont perpétré un nouvel attentat, tuant dans leur acte fou au moins trente personnes et en en blessant des dizaines d’autres. Bien que non revendiqué, l’attentat porte la trace de Boko Haram, la secte salafiste extrémiste transformée en mouvement djihadiste à la mort de son fondateur Mohammed Yusuf. En effet, les djihadistes ont pour modalités d’utiliser des femmes et jeunes filles pour terrifier les populations. Ce matin du 9 décembre à 9h30, les deux femmes ont fait exploser leur ceinture sur un marché très fréquenté de Madagali ville de l’Etat d’Adamawa du nord-est du Nigeria.

Madagali se trouve à l’entrée de la forêt de Sambisa, actuel fief de l’une des factions de Boko Haram. Et même si cette ville a souvent été la cible de ce groupe djihadiste ; elle avait été a été reprise par l’armée nigériane à Boko Haram en août 2014.

« Les deux kamikazes se sont fait passer pour des clientes, lorsqu’elles ont déclenché leurs ceintures explosives, l’une dans la section du marché où l’on vend de la nourriture, l’autre près des stands de vêtements », a relaté Yusuf Muhammad, représentant de la municipalité de Madagali. Il a également fait état d’un nombre élevé de blessés. « Il y avait des cadavres et des personnes blessées partout, dans un bain de sang », témoigne un vendeur du marché.

C’est un nouveau coup dur pour le président nigérian Muhammadu Buhari, qui se voulait rassurant mercredi encore, lors du Sommet pour la sécurité de Dakar. « La situation est sous contrôle ». « [L’armée] est désormais entrée dans la forêt de Sambisa et en ce qui concerne la présence de Boko Haram dans la région du Lac Tchad, je pense qu’ils sont “finis” », avait-il alors déclaré.

Les agissements de Boko Haram ont fait plus de 20 000 morts et 2,6 millions de déplacés dans le nord-est du Nigeria depuis 2009.

Sources : L’Express,  Le Monde

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les autorités cap-verdiennes ont confirmé très récemment qu'un centre de formation militaire financé en grande partie par les Etats-Unis ouvrira ses portes en 2018 sur la presqu'île. La structure permettra aux forces de défense et de sécurité locales de progresser à vitesse grand V. Concrètement, "l'Orbit Training Center", comme il...
Nana Akufo-Addo souhaite qu'Accra s'émancipe au plus vite de l'aide financière octroyée depuis 2015 par le Fonds monétaire international (FMI). Le chef d'Etat est en effet "déterminé à mettre en place des mesures irréversibles pour maintenir la stabilité macro-économique du Ghana". Le Ghana doit réapprendre à ne compter que sur lui-même....
Le secteur de la noix de cajou, très en verve en Côte d'Ivoire qui en est le premier producteur mondial, va évoluer sur plusieurs fronts en 2018. Sa production va ainsi augmenter de 5% cette année, tandis que sur le plan fiscal une taxe de 10% (sur la valeur en...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter