Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : Adama Barrow remporte la présidentielle

Au pouvoir depuis 22 ans, Yahya Jammeh ne fera pas de 5 ème mandat consécutif à la tête de la Gambie. Ce dernier a été supplanté par le candidat de l’opposition, Adama Barrow, qui recueille 49.67% des suffrages contre 42,64 pour le président sortant. Mama Kandeh, ex-député de l’APRC, ne bénéficie quant à lui que de 7,6% des voix.

« Il est vraiment exceptionnel que quelqu’un qui a dirigé le pays aussi longtemps ait accepté sa défaite », reconnait Alieu Momar Njie, le président de la commission électorale indépendante (CEI). Y.Jammeh va en effet s’exprimer dans la journée pour féliciter l’heureux élu soutenu par huit partis d’opposition.

Cet épilogue incroyable marque également une passe d’armes historique au sein de l’exécutif comme le souligne Le Monde : « Les Gambiens réalisent soudain qu’Adama Barrow a réussi ce que personne n’avait réussi à faire depuis l’indépendance de la Gambie, en 1965 : une alternance démocratique. »

Pourtant, une telle issue du scrutin n’était pas écrite d’avance puisque les observateurs de l’UE n’ont pas pu assister au scrutin. Pour se dédouaner, la CEI avait simplement soutenu que l’échéance serait tout de même scrutée de près par des émissaires de l’Union africaine accrédités et déployés sur l’ensemble du territoire. Finalement, aucun incident majeur n’a entaché le processus électif.

Pour rappel, A.Barrow, homme d’affaires et ex-trésorier de l’UDP, prendra la tête d’un gouvernement de transition durant trois ans avant que de nouvelles élections libres soient organisées. Il ne pourra toutefois pas y participer.

Sources : Le Point et Le Monde

AUTEUR: Awa Siaka
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter