Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mauritanie : le prix des visas abaissé pour favoriser le tourisme

Nouakchott a pris la décision de diminuer les taxes incombant aux visas afin d’amorcer une reprise du flux touristique en Mauritanie. Plusieurs zones du pays sont en effet considérées comme dangereuses par les organismes internationaux.

C’est le cas des régions frontalières avec le Mali (Nord et Sud-Est), particulièrement délaissées par les visiteurs étrangers en raison d’une menace terroriste prégnante. Et notamment des Français qui représentent la majeure partie de la manne financière touristique locale.

Un état de fait qu’un rapport du Programme des Nations unies pour le développement n’a aucun mal à justifier : « Le tourisme mauritanien a culminé dans le milieu des années 2000, avec près de 15 000 touristes, et a cessé rapidement après le meurtre de quatre touristes français en 2007 par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). »

L’activité a donc depuis beaucoup de mal à trouver un second souffle en raison des recommandations faites par Paris ne pas se rendre dans le pays. Ce qui inhibe en conséquence toute croissance ou investissement significatif. Le gouvernement mauritanien a donc décidé de jouer sur la corde financière en diminuant la taxation des précieux sésames.

Cette baisse a été actée dans une fourchette comprise entre 70 et 80%, et cela « pour encourager (les voyageurs) à visiter la région d’Atar, principale destination de charters jusqu’en 2011 », indique son président, M.Abdoul Aziz. « Ces frais fixés actuellement à 120 euros (170 $) seront ramenés à environ 40 euros (contre 120 actuellement). » Ce dernier a également assuré « qu’une sécurité totale régnait sur le territoire. »

Source : La Presse

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter