Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée-Bissau : visite de Ellen Johson Sirleaf à Bissau pour une sortie de crise politique
Liberia Election Présidentielle Législatives

La présidente libérienne a rencontré son homologue José Mario Vaz le week-end dernier pour envisager des solutions mettant terme à la très longue crise politique que traverse la Guinée-Bissau.

Le pays est au cœur d’une crise politique interminable, qui semble s’enliser en dépit des visites qui se succèdent auprès du président José Mario Vaz. Après le président guinéen Alpha Condé, médiateur de la crise, puis son homologue de Sierra Leone ; c’est au tour de la présidente de la conférence des chefs d’Etat de la communauté économique des états d’Afrique de l’ouest (Cedeao) et présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, qui est arrivée samedi à Bissau. Sa visite s’inscrit dans le cadre des négociations prévues, afin de trouver une solution de sortie de la crise politico-institutionnelle que traverse la Guinée-Bissau depuis plus d’un an.

Selon les observateurs, la médiation de Ellen Johnson Sirleaf n’a pas permis d’aboutir à des solutions précises, et à identifier une personne qui serait nommée chef d gouvernement. Il est requis du nouveau chef du gouvernement d’être consensuel et d’avoir la confiance du président José Mário Vaz. On se rappelle que les trois noms qui avaient été évoqués en octobre, n’avaient pas suscité l’engouement des différentes parties en présence.

Sans parler d’échec, la visite de la présidente libérienne, n’aura pas permis d’identifier une sortie d’impasse mais aura dégagé tout au plus un consensus.

Et ce, même si le président de la Commission de la Cedeao, Marcel Alain da Sousa, se dit satisfait des résultats de la rencontre, même s’il est confiant et pense que les signataires de l’accord respecteront leurs engagements. « Le président a pris la décision historique de nommer rapidement un Premier ministre. Il doit pouvoir le faire. A propos des divergences d’interprétation, nous nous sommes entendus. Nous avons rencontré les différentes parties et l’accord doit être intégralement appliqué. Nous partons donc confiants ».

 

 

 

AUTEUR: Awa Siaka
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dépourvu de compagnie aérienne nationale depuis le dépôt de bilan de Ghana Airways et de Ghana International Airlines, le Ghana étudie actuellement les offres d'Air Mauritius, d'Ethiopian Airlines et de Africa World Air afin d'y remédier.  Selon la ministre de l’aviation, Cecilia Dapaah, les tractations seraient déjà bien avancées avec ces structures. Il est important de noter...
Le Liberia est en passe de régler un imbroglio électoral dont il se serait bien passé. La présidentielle devrait finalement trouver son épilogue le 26 décembre prochain, confirme la commission électorale national (NEC). Les citoyens trancheront entre l'ex-icone du ballon rond, George Weah (CDC), et le vice-président sortant, Joseph Boakai (UP). Pour...
Professionnaliser, rajeunir et réduire les effectifs de l'armée. Tel est l'objectif mené par le gouvernement Ouattara dont le plan de dégraissage a déjà abouti au départ de près de 1000 militaires ivoiriens. Et cela, plus de sept mois après les mutineries qui ont animé le pays.  Concrètement, Abidjan escompte 4000...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter