Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire – Centrafrique : relance de la coopération sur fond de sortie de crise

La Centrafrique sollicite l’aide de l’État ivoirien par la voix de son chef d’état, Faustin Touadéra.

En visite à Abidjan depuis le 6 novembre, les intentions de Faustin Touadéra sont précises : doter son pays des moyens de se relancer, à la sortie de la crise récente.

« Nous allons entamer donc un processus de désarmement et de réconciliation nationale, de cohésion sociale, a déclaré Faustin-Archange Touadéra après sa rencontre avec le Président ivoirien, Alassane Ouattara. Le peuple ivoirien avec beaucoup de résilience a pu sortir de cette situation. Nous voulons en retirer l’expérience qui fait qu’aujourd’hui la Côte d’Ivoire renoue avec le développement. »

L’agenda des rencontres couvre les domaines aussi divers que stratégiques que sont que  la relance économique et la coopération militaire. « Nous sommes venus demander le soutien du président Alassane Ouattara afin qu’il utilise son leadership pour porter la voix de la Centrafrique auprès des investisseurs. Nous organisons une conférence des bailleurs à Bruxelles », a précisé Faustin Touadéra.

Après avoir reçu le soutien de Alassane Ouattara, le Président centrafricain a rencontré les représentants de la Banque africaine de développement (BAD) pour le financement d’une partie du programme de sortie de crise. « La crise centrafricaine qu’on a voulu transformer en crise confessionnelle est d’abord un problème de sous-développement, et donc l’apport de certains bailleurs partenaires (…) pourrait aider au relèvement du peuple centrafricain », a-t-il poursuivi.

Une coopération accrue entre les deux pays et les retours d’expérience de la Côte d’Ivoire dans le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) doivent permettre à la Centrafrique de se relancer.  L’École de formation des armées (EFA) pourrait également accueillir dans les prochains mois des officiers des forces armées centrafricaines (Faca).

On se souvient que Burkina Faso, avait lui aussi sollicité il y quelques mois de cela, l’aide de l’État ivoirien.

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le président français est attendu en Afrique dans les prochains mois. Et notamment en Afrique de l'Ouest. Au programme ; des rencontres diplomatiques au Burkina Faso, la Côte d'Ivoire et le Sénégal.  L’agenda du président français subit quelques changements, qui modifient le programme des visites en Afrique. Prévu initialement à la...
Les négociations entre la Guinée et le FMI ont abouti et le FMI va donc débloquer les aides nécessaires à la tenue d’un programme de réformes et de politiques économiques. Cette démarche serait appuyée également par la Facilité élargie de crédit (FEC).  Alors que la situation économique de la Guinée...
La Banque mondiale vient d’allouer à la Banque ouest-africaine de développement une aide financière de 155 millions de dollars.   L’aide de 155 millions de dollars doit soutenir la politique de l'habitat social de la BOAD qui siège à Lomé, la capitale togolaise. Le financement de l'habitat social dans l'Union économique...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter