Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bénin : la détention du président du Patronat met le feu aux poudres

Le chef du Patronat béninois, Sébastien Ajavon, est maintenu en détention par les autorités locales depuis le 28 octobre en raison de suspicions de trafic de drogue. Une décision jugée arbitraire par ses principaux soutiens qui multiplient les heurts à Cotonou afin que le 3ème candidat à la présidentielle de mars soit libéré dans les plus brefs délais.

Ce dernier avait été arrêté vendredi dernier en raison de la découverte par les douaniers de 18 kilos de drogue dans des conteneurs destinés à sa société CAJAF-COMON, spécialisée dans la commercialisation de poulets surgelés. Lundi, le procureur de la République, Badirou Lawani, avait fait un premier point sur l’avancée de l’enquête :

« Deux conteneurs ont été embarqués depuis le Brésil à destination de la société COMON SA au Bénin Les deux conteneurs ont été transbordés à Las Palmas en Espagne avant d’être acheminés sur Cotonou le 26 octobre après une escale à Lagos. C’est dans ces conditions que des informations nécessitant une inspection des conteneurs sont parvenues aux services béninois dans le cadre de la coopération internationale pour la lutte contre les stupéfiants. »

Les avocats de Sébastien Ajavon n’avaient pas tardé à répliquer en criant au complot, à l’image de Maître Jacques Migan, son porte-parole :

« Sur les deux conteneurs en cause, le premier a été retiré de la garde du manutentionnaire et déposé à la brigade maritime à l’insu de la société COMON. Il s’agit précisément du conteneur dont les scellés d’origine ont été violés puis remplacés et dans lequel les produits incriminés ont été découverts. Le second conteneur dispose toujours des plombs d’origine. A la fouille, il ne comporte aucun produit illicite. »

Une enquête qui pose des questions

Il n’en fallait donc pas plus pour que ce marasme judiciaire mette le feu aux poudres dans la plus grande ville béninoise : « Nous sommes prêts à en découdre. Ils doivent libérer Ajavon », affirme ainsi Laurent venu grossir les rangs des manifestants qui multiplient les opérations d’envergure comme le blocus, lundi, de la route reliant Cotonou à Lomé.

Cette vague de contestation n’est pourtant pas infondée puisque plusieurs professionnels et juristes de la logistique ont relevé de nombreuses incohérences procédurales dans ce dossier.

Un expert s’exprimant sous couvert d’anonymat s’inquiète notamment « de la présence de l’Office central de répression de trafic illicite de drogue dans la commission mixte d’enquête alors que l’Office n’était pas associé à l’ouverture du conteneur et avait refusé de prendre en charge le dossier. »

Il juge également problématique « que la question des scellés obsolètes n’ait pas été abordée par le procureur » et évoque dans la foulée « un amateurisme déconcertant (des investigations). »

Sources : RFI et Le Monde

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dépourvu de compagnie aérienne nationale depuis le dépôt de bilan de Ghana Airways et de Ghana International Airlines, le Ghana étudie actuellement les offres d'Air Mauritius, d'Ethiopian Airlines et de Africa World Air afin d'y remédier.  Selon la ministre de l’aviation, Cecilia Dapaah, les tractations seraient déjà bien avancées avec ces structures. Il est important de noter...
Le Liberia est en passe de régler un imbroglio électoral dont il se serait bien passé. La présidentielle devrait finalement trouver son épilogue le 26 décembre prochain, confirme la commission électorale national (NEC). Les citoyens trancheront entre l'ex-icone du ballon rond, George Weah (CDC), et le vice-président sortant, Joseph Boakai (UP). Pour...
Professionnaliser, rajeunir et réduire les effectifs de l'armée. Tel est l'objectif mené par le gouvernement Ouattara dont le plan de dégraissage a déjà abouti au départ de près de 1000 militaires ivoiriens. Et cela, plus de sept mois après les mutineries qui ont animé le pays.  Concrètement, Abidjan escompte 4000...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter