Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : la nouvelle Constitution et la III ème République adoptées avec succès

La nouvelle Constitution ivoirienne, chère à Alassane Ouattara, a été adoptée lors du referendum du 30 octobre avec 93,42% des voix donnant ainsi naissance à la 3ème République du pays. L’opposition aura quant elle entaché cette échéance capitale en boycottant le scrutin.

Le vœu du chef de l’Etat a donc été exaucé, à savoir l’adoption d’un texte permettant « de stabiliser la Côte d’Ivoire » et « de tourner la page des crises successives (qui ont pu entacher sa progression). »

Il s’agit même d’un véritable plébiscite puisque le texte avait déjà réussi avec brio l’étape parlementaire (239 députés sur 250 s’étaient prononcés en faveur le 11 octobre) avant de s’imposer naturellement lors du referendum souverain.

La campagne de l’exécutif (RDR), placée sous le signe de la modernité et de l’apaisement, n’est bien sûr pas étrangère à l’issue des débats après avoir toujours affirmé sa volonté que le pays passe un véritable cap.

La nouvelle Constitution prévoit en conséquence la création d’un Sénat et d’une Chambre nationale des Rois et Chefs traditionnels, mais également l’instauration d’un poste de vice-président ainsi qu’une extension des compétences du Conseil économique et social avec l’ajout de prérogatives en matières culturelle et environnementale. A noter que les conditions d’éligibilité d’un candidat à la présidentielle vont être également clarifiées.

Le déroulement du scrutin a toutefois été entaché de légers incidents et son résultat vivement contesté par l’opposition. Une problématique qu’Adama Bictogo, en charge de la mobilisation pour la coalition présidentielle (RHDP), a très vite balayé d’un revers de main :

« Pour nous, les chiffres sont conformes à la dynamique du vote. Elle est conforme au niveau de l’engagement des Ivoiriens. Je pense qu’il y a quelque part une mauvaise foi de l’opposition qui s’attendait à un rejet, à un absentéisme très fort des Ivoiriens. Mais au contraire, leur maturité l’a emporté sur les calculs politiciens de l’opposition. »

Source : RFI

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si le Maroc demeure l'interlocuteur principal du gouvernement ivoirien sur le dossier de la réhabilitation de la célèbre baie d’Abidjan, le Koweit a néanmoins trouvé un accord avec le président Ouattara pour réaliser plusieurs prestations sur le chantier.  Un partenariat a en effet signé entre les deux parties hier à...
Afin de soutenir la stratégie énergétique du gouvernement de Guinée Conakry, la Banque européenne d'investissement (BEI) apportera 100 millions d'euros sous forme de fonds mobilisés, soit un total de 160 millions de dollars de financements.  La Guinée est dotée d’immenses ressources hydroélectriques, au point qu’on la surnomme «le château d'eau...
La scène politique béninoise a vu ce week-end à Cotonou, la naissance d’un front qui s’est nommé «Coalition pour la défense de la démocratie au Bénin» et qui réunit les opposants au président Talon.  L’ancien allié du président Talon et désormais son principal opposant, Sébastien Ajavon est parvenu ce week-end à...
TRIBUNES LIBRES
Ancien Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du...

S’inscrire à la Newsletter