Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sierra Leone : la famine guette

Selon un rapport rendu public le 27 octobre par le Programme alimentaire mondiale (PAM) et l’Organisation des Nations-Unis pour l’alimentation et l’agriculture, ce sont 3,5 millions de Sierra Léonais ne disposent pas d’une sécurité alimentaire.

« Les résultats confirment les faiblesses de la productivité agricole, la pauvreté et un manque de résilience, », a déclaré à Reuteurs le représentant de la FAO en Sierra Leone, Nyabenyi Tipo.

On est connaît les causes comme l’a fait remarquer Nyabenyi Tipo : la production de riz a chuté de 15% au cours des cinq dernières années, et seulement 4% des agriculteurs cultivent assez de riz pour répondre à leurs besoins pour l’année entière. 99% des agriculteurs utilisent des outils manuels, et seulement 10% ont accès à de meilleures variétés de semences, précise le rapport.

Sur les 3,5 millions de personnes fragilisées par l’insécurité alimentaire, environ 600.00 sont confrontées à de graves pénuries alimentaires et ne sont pas préparées à d’éventuelles crises telles que la hausse des prix des denrées, les inondations ou la sècheresse. Le rapport indique ainsi que le nombre de personnes « gravement » affectées par le manque de nourriture a augmenté de 60 % depuis 2010.

Et même si la Sierra Leone a été déclarée libre de la crise sanitaire Ebola qui a fait 11.300 morts et au Libéria, en Guinée et en Sierra Leone depuis 2013, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le rapport fait le constat d’une lente remise en route du pays notamment dans le domaine de l’agriculture.

Le PAM a identifié les zones géographiques affectées et les agences espèrent améliorer la production alimentaire, l’accès à la nourriture et aider les communautés à devenir plus résistantes aux crises futures.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le 20 avril Alassane Dramane Ouattara et Emmanuel Macron se sont rencontrés à l’Elysée. Parmi les sujets abordés ; le projet du métro dans la capitale ivoirienne que ADO souhaite voir fini en 2021, date de la fin de son mandat.  Alassane Dramane Ouattara souhaite voir en fonctionnement le métro d’Abidjan...
Le Nigeria se lance dans la réforme du système de tarification de l’énergie. Il s’agir de baisser les coûts de l’électricité qui apparaissent trop élevés, notamment aux yeux des investisseurs.  L’objectif de cette réforme est d’améliorer l’approvisionnement en électricité alors que la moitié des 190 millions de Nigérians est privée...
Si le Maroc demeure l'interlocuteur principal du gouvernement ivoirien sur le dossier de la réhabilitation de la célèbre baie d’Abidjan, le Koweit a néanmoins trouvé un accord avec le président Ouattara pour réaliser plusieurs prestations sur le chantier.  Un partenariat a en effet signé entre les deux parties hier à...
TRIBUNES LIBRES
Ancien Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du...

S’inscrire à la Newsletter