Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nobel et littérature africaine : je t’aime, un peu, beaucoup… pas du tout ?

Dans «  Le Monde » le chercheur Abdelkader Kherfouche pousse un coup de gueule après l’attribution du prix Nobel de littérature à Bob Dylan.

Ce n’est pas le talent du poète américain qui est en cause ; mais bien plutôt l’inclinaison du jury à récompenser la littérature occidentale en détournant les yeux de la littérature africaine.

En effectuant un bilan des cent seize années d’honneurs faits à la littérature, Abdelkader Kherfouche fait le constat d’un oubli du continent africain et de ses écrivains. Certes, Wole Soyinka le Nigérian, Naguib Mahfouz, l’Egyptien, Nadine Gordimer et John Maxwell Coetzee les sud-Africains ont été récompensés. Mais la réalité est criante : aucun auteur écrivant dans une langue africaine n’a été reçu à Stockholm par l’académie Nobel.

Cette année encore, le Kényan Ngugi wa Thiong’o était pressenti. Une fois encore ce génie littéraire s’est vu ravir l’attribution.

On comprend que Abdelkader Kherfouche s’émeuve et cherche des raisons de l’ignorance, de la marginalisation du continent africain par l’académie suédoise.Marginalisation, oubli, report, … des mots pour ne pas dire le seul qui vaille : eurocentrisme.

D’ailleurs Horace Engdahl, le secrétaire perpétuel de l’académie suédoise de 1999 à 2009, affirma à l’agence Associated Press en 2008  : « L’Europe est toujours le centre de la littérature mondiale. ».

 Abdelkader Kherfouche l’affirme « Cet eurocentrisme assumé résonne comme le déni du génie littéraire de tout un continent, l’Afrique. »

A lire dans Le Monde

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le président français est attendu en Afrique dans les prochains mois. Et notamment en Afrique de l'Ouest. Au programme ; des rencontres diplomatiques au Burkina Faso, la Côte d'Ivoire et le Sénégal.  L’agenda du président français subit quelques changements, qui modifient le programme des visites en Afrique. Prévu initialement à la...
Les négociations entre la Guinée et le FMI ont abouti et le FMI va donc débloquer les aides nécessaires à la tenue d’un programme de réformes et de politiques économiques. Cette démarche serait appuyée également par la Facilité élargie de crédit (FEC).  Alors que la situation économique de la Guinée...
La Banque mondiale vient d’allouer à la Banque ouest-africaine de développement une aide financière de 155 millions de dollars.   L’aide de 155 millions de dollars doit soutenir la politique de l'habitat social de la BOAD qui siège à Lomé, la capitale togolaise. Le financement de l'habitat social dans l'Union économique...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter