Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nobel et littérature africaine : je t’aime, un peu, beaucoup… pas du tout ?

Dans «  Le Monde » le chercheur Abdelkader Kherfouche pousse un coup de gueule après l’attribution du prix Nobel de littérature à Bob Dylan.

Ce n’est pas le talent du poète américain qui est en cause ; mais bien plutôt l’inclinaison du jury à récompenser la littérature occidentale en détournant les yeux de la littérature africaine.

En effectuant un bilan des cent seize années d’honneurs faits à la littérature, Abdelkader Kherfouche fait le constat d’un oubli du continent africain et de ses écrivains. Certes, Wole Soyinka le Nigérian, Naguib Mahfouz, l’Egyptien, Nadine Gordimer et John Maxwell Coetzee les sud-Africains ont été récompensés. Mais la réalité est criante : aucun auteur écrivant dans une langue africaine n’a été reçu à Stockholm par l’académie Nobel.

Cette année encore, le Kényan Ngugi wa Thiong’o était pressenti. Une fois encore ce génie littéraire s’est vu ravir l’attribution.

On comprend que Abdelkader Kherfouche s’émeuve et cherche des raisons de l’ignorance, de la marginalisation du continent africain par l’académie suédoise.Marginalisation, oubli, report, … des mots pour ne pas dire le seul qui vaille : eurocentrisme.

D’ailleurs Horace Engdahl, le secrétaire perpétuel de l’académie suédoise de 1999 à 2009, affirma à l’agence Associated Press en 2008  : « L’Europe est toujours le centre de la littérature mondiale. ».

 Abdelkader Kherfouche l’affirme « Cet eurocentrisme assumé résonne comme le déni du génie littéraire de tout un continent, l’Afrique. »

A lire dans Le Monde

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter