Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : le gouvernement suspend l’importation de bois

Les autorités gambiennes ont mis fin aujourd’hui à un conflit récurrent l’opposant au Sénégal en suspendant l’importation de bois dans le pays.

Dakar suspectait en effet Banjul de profiter du commerce transfrontalier de bois de rosé sénégalais importé illégalement par les bucherons gambiens via la forêt de Casamance, très peu surveillée. La matière première était ensuite exportée vers la Chine.

Mais à en croire Sherrif Bojang, le ministre gambien de l’Information, ce désaccord n’a plus lieu d’être : « L’interdiction de l’importation de bois dans le pays est en train d’être appliquée suite au vote du décret présidentiel la semaine dernière. »

Ce dernier a également précisé que « les forces de sécurité aux frontières ont reçu l’ordre de ne plus laisser passer de bois sur le territoire. »

Pourtant, du côté sénégalais, certaines personnalités telles que l’écologiste et ancien ministre de l’Environnement, Haidar El Ali, doutent de cet effet d’annonce :  « Je pense que c’est une vaste mascarade à l’approche des élections où le président Yahya Jammeh est très contesté. »

Une supercherie qu’il assimile ni plus ni moins à une stratégie à court terme, « car les agriculteurs condamnent l’appauvrissement des sols du fait de la disparition des forêts qui en sont la principale source de nourriture. »

« Quant aux éleveurs, ils se plaignent que le tapis herbacé soit en train de disparaître. Lorsqu’il n’y a plus de forêt le tapis herbacé aussi n’existe pas », martèle-t-il dans la foulée.

Pour rappel, Y.Jammeh traverse déjà une période tumultueuse puisque plusieurs incendies criminels ont récemment frappé le siège de son parti, l’Alliance patriotique pour la réorientation et la construction (APRC), mais également une station-service de Bakau (Ouest) ainsi qu’une usine à gaz à Abuko (également à l’Ouest), propriétés du chef de l’Etat.

Ce dernier, qui dirige la Gambie depuis le 22 juillet 1994, briguera un cinquième mandat en décembre prochain.

Sources : Dakar Actu et la Voix de l’Amérique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le président français est attendu en Afrique dans les prochains mois. Et notamment en Afrique de l'Ouest. Au programme ; des rencontres diplomatiques au Burkina Faso, la Côte d'Ivoire et le Sénégal.  L’agenda du président français subit quelques changements, qui modifient le programme des visites en Afrique. Prévu initialement à la...
Les négociations entre la Guinée et le FMI ont abouti et le FMI va donc débloquer les aides nécessaires à la tenue d’un programme de réformes et de politiques économiques. Cette démarche serait appuyée également par la Facilité élargie de crédit (FEC).  Alors que la situation économique de la Guinée...
La Banque mondiale vient d’allouer à la Banque ouest-africaine de développement une aide financière de 155 millions de dollars.   L’aide de 155 millions de dollars doit soutenir la politique de l'habitat social de la BOAD qui siège à Lomé, la capitale togolaise. Le financement de l'habitat social dans l'Union économique...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter