Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
A Abidjan, les artisans auront bientôt de nouveaux espaces

Plusieurs villages d’artisans seront construits en banlieue d’Abidjan afin de mettre fin aux conditions d’implantation actuelle, jugées « anarchiques ».

Lors de l’ouverture officielle du Marché ivoirien de l’Artisanat (MIVA), à Abidjan, le premier ministre Daniel Kablan Duncan a dénoncé les installations « anarchiques » des artisans de la capitale économique de la Côte d’Ivoire. « L’une des difficultés réside dans les installations anarchiques de certains corps de métier, notamment les mécaniciens, les ferrailleurs, vanniers dont les activités contribuent à la dégradation de l’environnement », a déclaré le chef du gouvernement, pour qui « ce cadre d’exercice inapproprié est un frein à la productivité même des artisans ».

Lors de la cérémonie, organisée au palais de la culture de Treichville, dans le Sud d’Abidjan, les artisans de la ville se sont donc vus promettre d’être « réinstallés ». Dans le détail, un nouveau marché moderne de vannerie devrait voir le jour, sur un terrain situé sur le village de Modeste à Grand-Bassam, en lieu et place des endroits occupés actuellement par les vanniers le long des boulevards d’Abidjan. Les menuisiers, quant à eux, qui travaillent aujourd’hui en bordure des voies menant à Abono, au nord de la ville, devraient bénéficier d’un nouveau village moderne de menuiserie de cinq hectares, construit à Anokoi Kouté.

Au-delà de ces annonces, l’Etat ivoirien entend également industrialiser le secteur de l’artisanat. L’objectif est « de permettre au secteur (…) de constituer une base solide pour l’industrialisation de notre pays et d’accroître sa contribution au PIB national ». En Côte d’Ivoire, l’artisanat contribue à hauteur de 12% au PIB. Le secteur emploie surtout pas moins de 40% de la population active du pays, des artisans qui sont répartis en 245 corps de métiers.

Sous le thème « artisanat africain et émergence », la deuxième édition du MIVA accueille cette année plus de 400 exposants, provenant de 20 pays, dont 17 Etats africains.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dépourvu de compagnie aérienne nationale depuis le dépôt de bilan de Ghana Airways et de Ghana International Airlines, le Ghana étudie actuellement les offres d'Air Mauritius, d'Ethiopian Airlines et de Africa World Air afin d'y remédier.  Selon la ministre de l’aviation, Cecilia Dapaah, les tractations seraient déjà bien avancées avec ces structures. Il est important de noter...
Le Liberia est en passe de régler un imbroglio électoral dont il se serait bien passé. La présidentielle devrait finalement trouver son épilogue le 26 décembre prochain, confirme la commission électorale national (NEC). Les citoyens trancheront entre l'ex-icone du ballon rond, George Weah (CDC), et le vice-président sortant, Joseph Boakai (UP). Pour...
Professionnaliser, rajeunir et réduire les effectifs de l'armée. Tel est l'objectif mené par le gouvernement Ouattara dont le plan de dégraissage a déjà abouti au départ de près de 1000 militaires ivoiriens. Et cela, plus de sept mois après les mutineries qui ont animé le pays.  Concrètement, Abidjan escompte 4000...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter