Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Cap-Vert se met au Mandarin

La ministre de l’Éducation capverdienne a annoncé, lundi 29 août, que des cours de Mandarin seraient introduits à la rentrée 2017 dans l’ensemble de l’archipel.

« Cette initiative entre dans le cadre de l’élargissement du profil linguistique des étudiants », a-t-elle annoncé à l’occasion d’une visite du lycée de Salineiro avec l’ambassadeur de Chine, Du Xiaocong.

La présence de ce dernier n’avait en effet rien de fortuite puisque l’établissement a été financé en partie par le géant asiatique ; une coopération précieuse que la ministre a salué à sa juste valeur : « L’apport de la Chine est un soutien très dynamique dans le secteur de l’éducation ! »

Et pour cause, depuis que les deux pays travaillent main dans la main, plus de 300 étudiants locaux se sont vus accorder une bourse d’étude par Pékin. Mais ce n’est pas tout, puisque le gouvernement chinois a également financé de nombreux établissements éducatifs, à l’image de l’école technique de Santa Maria (Ile de Sal).

Parallèlement, les relations diplomatiques fructueuses communes ont accouché en 2015 de l’ouverture de l’Institut Confucius pour l’enseignement de la culture et de la langue chinoise au sein de l’Université du Cap-Vert, située dans la capitale Praia.

Pour rappel, ce petit pays d’un demi-million d’habitants reste la nation qui bénéficie de l’aide chinoise la plus importante par habitant.

Source : CCTV

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter