Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Iran : Téhéran renforce sa défense et provoque l’Occident

Le régime d’Hassan Rohani, a présenté, non sans satisfaction, le nouveau système de défense anti-aérienne iranien fortement inspiré par le S-300 russe. Un pied de nez envers l’Occident alors que l’accord sur le nucléaire de juillet 2015 encadrait fortement l’importation d’armes offensives balistiques en faveur du géant asiatique.

Une situation dont le ministre de la Défense local, Hossein Dehghan, ne faisait cure lors de cette cérémonie militaire. Ce dernier plébiscitait au contraire un dispositif à la pointe de la technologie, permettant ainsi à Téhéran de conforter sa place sur l’échiquier mondial.

« Notre système est capable de détruire des missiles de croisière, des drones, des avions de combat et des missiles balistiques, tout en atteignant plusieurs cibles à la fois », a-t-il souligné.

Avant d’évoquer la naissance du premier moteur  turboréacteur de l’histoire du pays sur lequel était inscrit, ironie du sort, « nous pouvons » en Perse, faisant implicitement référence à l’un des slogans forts chers à Barack Obama, le président américain :

« La République islamique d’Iran fait désormais partie des huit pays dans le monde qui maîtrisent la technologie pour la construction de ces moteurs. »

Si Washington n’a pas encore commenté cette provocation liée à l’accord sur le nucléaire, le Pentagone risque d’être toutefois surpris par les propos du président en place, H.Rohani, qui a révélé parallèlement que « Téhéran avait doublé son budget militaire en 2016. »

A noter que les relations entre le Pentagone et Moscou, déjà fortement impactées par le conflit syrien, ne devraient pas se réchauffer, puisque c’est la Russie qui prit l’initiative il y a un an de réautoriser le transfert de la technologie S-300 vers son allié iranien.

Ce projet avait en effet été annulé par le Kremlin en 2010 alors que l’embargo international contre l’Iran battait son plein…

Source : Le Point

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dépourvu de compagnie aérienne nationale depuis le dépôt de bilan de Ghana Airways et de Ghana International Airlines, le Ghana étudie actuellement les offres d'Air Mauritius, d'Ethiopian Airlines et de Africa World Air afin d'y remédier.  Selon la ministre de l’aviation, Cecilia Dapaah, les tractations seraient déjà bien avancées avec ces structures. Il est important de noter...
Le Liberia est en passe de régler un imbroglio électoral dont il se serait bien passé. La présidentielle devrait finalement trouver son épilogue le 26 décembre prochain, confirme la commission électorale national (NEC). Les citoyens trancheront entre l'ex-icone du ballon rond, George Weah (CDC), et le vice-président sortant, Joseph Boakai (UP). Pour...
Professionnaliser, rajeunir et réduire les effectifs de l'armée. Tel est l'objectif mené par le gouvernement Ouattara dont le plan de dégraissage a déjà abouti au départ de près de 1000 militaires ivoiriens. Et cela, plus de sept mois après les mutineries qui ont animé le pays.  Concrètement, Abidjan escompte 4000...
TRIBUNES LIBRES
Les faibles revenus fiscaux pénalisent la croissance des pays africains....

S’inscrire à la Newsletter