Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée : Conakry répond à l’appel de l’opposition et crie sa colère contre le régime d’Alpha Condé

Près de 700 000 manifestants ont répondu mardi 16 août à l’appel de l’opposition qui exige que le régime d’Alpha Condé place le pays sur une voie plus démocratique. Les responsables du mouvement ont largement demandé la démission du président en place.

Aboubacar Sylla, l’un des leaders de cette marée contestataire, n’a cessé d’haranguer la foule, la poussant à militer avec poigne en faveur de valeurs gouvernementales tournées vers la paix, la justice, la sécurité ou encore l’emploi. Des idéaux que l’exécutif local semble platement ignorer.

Ce dernier a également affirmé que chaque Guinéen devait avoir en tête le triste épisode daté du 28 septembre 2009, jour choisi par le parti d’A.Condé pour abattre 150 opposants.

Il n’a d’ailleurs pas hésité à aller plus loin dans la foulée : « C’est un régime de clans, c’est une République de copains, de coquins et de cousins […], communautaristes. C’est une République affairiste », a-t-il affirmé.

Avant de conclure avec véhémence : « Vous avez donné, par votre présence, un signal clair au président Alpha Condé. »

Quant à l’ex-Premier ministre et chef du l’Union des forces démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo, ce dernier n’a pas tardé à lui emboîter le pas. Son discours pragmatique ne pouvait néanmois cacher une colère certaine, avec en toile de fond l’arrestation arbitraire de la députée UFDG, Gaoual Diallo, accusée d’avoir tenu récemment des propos injurieux envers Condé :

« Certains de vous ici présents ont des griefs contre ce gouvernement de monsieur Alpha Condé. Grâce à ses incohérences, ses maladresses, ses incompétences, la seule usine d’alumine qui existait en Guinée a fermé ses portes. Rio Tinto qui avait promis 100 000 emplois […], par la faute des incohérences et des maladresses d’Alpha Condé a plié bagages. Nous souffrons parce que le prix des denrées de première nécessité a fortement augmenté au point qu’aujourd’hui, rares sont les ménages qui assurent deux repas par jour. »

A noter que la journée a été entachée de nombreux heurts, puisqu’un jeune homme de 21 ans a perdu la vie sous les coups d’un membre des forces de l’ordre. Parallèlement, douze personnes ont été blessées.

Source : RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Comité national des actions de lutte contre le travail des enfants a annoncé vendredi 16 février que la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ont passé un accord de partenariat pour enquêter sur ''les pires formes de travail des enfants'' dans les champs de cacao. Signé entre le Comité national...
Au Togo, depuis jeudi les délégations de chacune des parties impliquées dans la crise politique qui secoue le pays depuis le 19 août 2017, se sont présentées afin de préparer le dialogue politique prévu pour le 19 février. Avant la tenue du dialogue à proprement parlé, un comité préparatoire s'est...
Alors que le leader de l’opposition Moise Katumbi demeure en exil en Belgique, le président Joseph Kabila tente par tous les moyens de se maintenir à la tête de la RDC. Le leader de l’opposition Moise Katumbi  fait face à de nombreuses rumeurs. Favori des sondages, certains souhaitent qu’il se...
TRIBUNES LIBRES
Mathias Hounkpe, actuellement administrateur du Programme de Gouvernance Politique et de...

S’inscrire à la Newsletter